Histoire du tailleur

octobre 29, 2018 1 Commentaire

Histoire du tailleur

La Mode change au fil des années et des saisons. Les tendances passent et reviennent mais les classiques restent. Parmi ces ‘classiques’, le tailleur s’impose comme un incontournable.

Le tailleur est une pièce majeur du dressing mais également un vêtement charnière de toute collection couture. Au-delà d'être une tenue vestimentaire, l’histoire du tailleur montre qu’il y a bien plus qu’un simple vêtement derrière ces morceaux de tissu.

Le tailleur est un vêtement à message, un symbole de la liberté féminine, c'est ce qui nous passionne. Cette pièce est empruntée au vestiaire masculin à une époque où la femme s’est libérée d’un certain statut social, c’est dire l’importance du tailleur dans la mode !

Penchons-nous sur son évolution au fil des siècles pour devenir le tailleur que nous connaissons actuellement.

XVII ème siècle

Au XVIIe siècle, l’habit d'amazone se démocratise pour monter à cheval. Les femmes portent lahongreline, une veste agrafée sur le devant et cintrée portée avec une jupe dans la même étoffe. 

            La Hongreline, habit d'amazone

XVIII ème siècle

Peu avant la Révolution, les milieux élitistes reprennent la veste et la jupe aux couches populaires. Leur simplicité et leur confort correspondent parfaitement aux attentes du moment. Dès 1789, cet ensemble emprunte au vestiaire masculin certains codes comme les boutons, les poches, les cols et même les pantalons, collant parfaitement à l’actualité avec cette recherche d’égalité entre les sexes. Mais c’est seulement en 1880 que le ‘costume-tailleur’ s’imposera dans la mode comme une pièce à part entière de la garde-robe des femmes.

XIX ème siècle

À partir du milieu du XIXe siècle, le féminisme, l'urbanisation grandissante des villes et la pratique du sport font évoluer la mode féminine vers un côté plus « pratique » et ainsi le tailleur se répand à travers l'Europe puis le monde. Le costume « tailleur » devient un vêtement pour les femmes « modernes » avec l'utilisation du drap de laine habituellement utilisé pour les costumes masculins

C’est à l’anglais John Redfern qu’est attribué la création du métier de « tailleur pour dames » et l'invention du tailleur vers 1870. Redfern, au même titre que la maison Creed, en font un élément phare de leurs créations.

 John Redfern

Alexandra Bosc, conservatrice du patrimoine au Palais Galliera, précise que « dès la fin des années 1880, on estime communément que la garde-robe idéale d'une élégante doit comporter des costumes de jour griffés Redfern et des vêtements du soir signés Worth. »

XXème siècle

Le tailleur sport est source d’inspiration pour la couture et pour les ensembles de ville. Le tailleur profite des grandes mutations du XXème siècle. Dans les années 20, le tailleur est le vêtement du siècle. Après la guerre, il est symbole de modernité et de tolérance. Jusqu’alors assez peu considéré par la Couture, le tailleur devient vers 1900 le leitmotiv des jeunes créateurs comme Paquin et Poiret qui cherchent de nouveaux contours à la couture.

dessin

Dès lors Chanel, Patou et Lanvin font du tailleur le symbole de l’élégance. La jupe et la veste souple sont les références d’une nouvelle génération. A partir de là le tailleur est considéré comme un classique. Il s’impose dans le monde de la couture qui le rejetait autrefois. De 1930 à 1950 chez Lelong et Dior le tailleur est le sommet du goût et du style de la Parisienne. 

Ensuite, suivant les aléas de l’histoire il sera parfois le symbole positif ou négatif de la féminité, de l’élégance, de la sobriété.

La Haute-Couture travaille le tailleur avec simplicité et en s’inspirant des tailleurs pour homme; chaque couturier cherchant par des détails à marquer de son empreinte l’histoire du tailleur. Chanel, Dior, Jean-Paul Gaultier apporteront dans chaque collection de la nouveauté, qu’il soit tailleur-jupe, tailleur-short ou tailleur-pantalon. Tout en respectant des principes de base. Le tailleur devant être un vêtement composé de deux pièces, une veste pour le haut, une jupe ou un pantalon (et ses variantes) pour le bas. Ces deux pièces devant être de coupe tailleur, de même matière et de couleur identique. Les tailleurs les plus célèbres sont ceux de Chanel ainsi que le tailleur Bar créé par Dior, ils sont encrés dans la mémoire collective.

Dans les années 80 et 90, le tailleur s’inspire des nouveaux styles, des nouvelles matières, parfois en laine, tweed ou jersey, long ou court, souple ou rigide, il s’adapte aux nouvelles tendances. Mais il est et sera toujours l’une des pièces phares du vestiaire féminin comme le costume chez l’homme. Même si de nos jours il semble représenter un certain conformisme et classicisme, le tailleur reste une pièce maîtresse de la Mode, symbole du glamour, de l’élégance, de la féminité. Toute femme ‘fashion’ devrait posséder un tailleur dans son dressing.


1 Réponse

GINDRE Benedicte
GINDRE Benedicte

novembre 21, 2018

BRAVO ! Excellent reportage sur le tailleur chez la femme ++ YSL aurait peut-être mérité d’etre un peu plus mis en valeur . Je vous souhaite une belle RÉUSSITE !!!

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

JE SOUSCRIS À LA NEWSLETTER

Taille
Inscrivez-vous à notre newsletter