Comment porter la chemise lavallière?

octobre 16, 2020

Comment porter la chemise lavallière?

Irrésistiblement
rétro

Le chemisier à col lavallière, constituée de deux pans de tissus qui se nouent autour du cou, retombant sur la poitrine, incarne le power dressing BC-BG dans l’imaginaire collectif. Cette pièce mode signe son come-back pour cette rentrée!

Une pièce phare des années 70

Petit point culture : la légende raconte que la chemise lavallière tient son nom de la duchesse Louise de La Vallière, qui était une jeune maîtresse de Louis XIV. En effet, elle adorait porter ces cravates à larges noeuds autour du cou!
Au fil du XIXème siècle, cette chemise devient celle qu’on connaît aujourd’hui. Elle est surtout portée par les peintres et artistes pour son côté poétique et bohème.

Mais c’est à partir des années 70 que le col lavallière connaît un réel succès et devient une pièce phare du vestiaire féminin, conjuguant modernité et féminité. C’est grâce à des icônes mode comme Farrah Fawcett, qui l’associe à un jean flare (cf notre article : Le pantalon flare, pourquoi on l’aime tant?) ou Faye Dunway, qui la porte sous une jupe crayon, qu’elle se démocratise. Elle devient même aujourd’hui une des pièces préférées du vestiaire BC-BG en tailleur.

Comment
bien
porter
le col
lavallière?

Comment la porter avec style?

Issue du vestiaire masculin et longtemps associée aux tenues de cérémonies, la blouse lavallière se porte désormais quotidiennement, à condition de la porter avec style!

Le grand classique : la chemise à col lavallière associée à un tailleur pantalon, très en vogue cette saison. Extra chic, c’est un sans faute si on joue sur l’élégance et la simplicité naturelle des ces deux pièces mode. En alliant un tailleur noir à une blouse lavallière blanche, on obtient un effet luxe très Yves Saint-Laurent.

Aussi, on adoucit son côté sexy en l’associant à une option plus sage telle qu’une jupe midi voire même à un pantalon oversize taille haute.

Cet hiver, on enfile un jean boyfriend et sa chemise lavallière que l’on glisse sous un manteau droit ou même un perfecto en cuir. Côté accessoires, on opte pour de jolies bottines et un chapeau pour un look sophistiqué.

Comment nouer le noeud de la lavallière?

Courte, longue, discrète ou imposante, il y a différentes façons de porter le noeud de la lavallière. Elle se noue et se dénoue en un tour de main, se porte à votre guise, ce qui lui confère de nombreux styles.

1. Le plus simple : la lavallière dénouée

 

C’est l’option qui va plaire aux moins manuelles d’entre vous. Rien à faire, on laisse les pans de tissus tomber délicatement sur notre poitrine pour un effet décontracté.

2. Le classique : le gros noeud flottant

 

Pour un sans faute ultra chic, on arbore sa lavallière avec un large noeud flottant qu’on laisse droit, ou qu’on noue sur le côté pour un effet bohème.

3. Le « pro » : l’effet cravate

 

L’alternative soignée et plus réservée du noeud lavallière : le noeud qui se noue (presque) comme une cravate. Simple, rapide, efficace!

4. L’alternative originale : le noeud croisé

 

En apparence très simple, c’est une technique à prendre pour un effet assuré! Quelques tours, et on obtient un noeud croisé pour un style plus discret mais tout aussi stylé.

5. Le bonus 17H10 : la lavallière se décroche!

 

Une des particularités de la blouse lavallière 17H10 est que son col se décroche. Cela donne l’illusion d’avoir une tout autre chemise dans son dressing! Boutonnée jusqu’en haut ou déboutonnée, elle se porte tout aussi bien au quotidien.

Autre particularité qui a son importance, en plus d’être jolie et incroyablement douce sur la peau grâce à son effet satiné, la blouse lavallière 17H10 est éthique et responsable. Elle est produite à base de matières naturelles : le rayon et le viscose). De quoi être chic, et respectueuse de l’environnement! (cf notre article Pour une mode éthique et responsable)



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Taille